Une conversation avec Olivier Piacentini, pour Suavelos

vignette-zoom-2017-01-23  Olivier Piacentini est depuis 17 ans le directeur d’un cabinet de conseil spécialisé dans la création d’entreprises, mais aussi essayiste prolifique et politologue, souvent invité dans des émissions radiophoniques et télévisées. Cette conversation avec Grégoire Canlorbe, Vice Président du Parti National-Libéral, a eu lieu à Paris en avril 2018.

  Grégoire Canlorbe : Pourriez-vous commencer par nous parler de votre proximité vis-à-vis des « jeunes de quartier » qui se lancent dans la création d’entreprise – et doivent endurer l’oppression des taxes et du code du travail ? Jusqu’à quel point vos essais sur la France, le déclin, et la mondialisation empruntent-ils à cette expérience de terrain ?

  Olivier Piacentini : Je dirige depuis 17 ans un cabinet de conseil spécialisé dans l’assistance aux créateurs d’entreprises. Situé dans le département de Seine Saint Denis (le fameux 9-3), je suis amené à travailler souvent avec des jeunes de banlieue, dont certains ont eu un parcours chaotique, parfois même la délinquance, avant de se ranger et de vouloir créer leur propre emploi. C’est là que l’incohérence, voire l’injustice, du système Français saute aux yeux : auparavant dans l’oisiveté, l’échec, ou l’illégalité, ces jeunes se trouvaient excusés par un système judiciaire laxiste, victimisés par les discours des assistantes sociales, des avocats etc. Pour ceux qui décident de sortir de l’ornière, la surprise est grande de constater qu’à peine les statuts de la société déposés au greffe, ils passent sans transition de l’autre côté de la barrière : de victimes, ils deviennent des patrons, donc des exploiteurs, des profiteurs, et ne bénéficient plus de l’assistance des pouvoirs publics, mais subissent, au même titre que tous les autres indépendants, l’oppression fiscale et réglementaire qui finit par en décourager bon nombre. Continuer la lecture de « Une conversation avec Olivier Piacentini, pour Suavelos »

Entrevue avec Henry de Lesquen, pour Institut Coppet

  Cette entrevue a été initialement publiée sur le site web de l’Institut Coppet, le 18 avril 2017.

lCo9oYbl  Henry de Lesquen est un haut fonctionnaire, homme politique, dirigeant de radio, et essayiste français. Il poursuit de 1974 à 2013 une carrière d’administrateur civil. Président du Club, puis Carrefour de l’Horloge depuis 1985, il a pris la tête de Radio Courtoisie en 200. Il est par ailleurs conseiller municipal de Versailles de 2001 à 2014. Se réclamant du national-libéralisme, il a toujours été classé « divers droite » dans les scrutins auxquels il a participé. En 2015, il a annoncé vouloir être candidat à l’élection présidentielle de 2017, mais s’est finalement retiré en faveur de François Fillon, « seul capable de faire barrage à la gauche ».

Continuer la lecture de « Entrevue avec Henry de Lesquen, pour Institut Coppet »